fbpx
skip to Main Content

L'argent rapporté à l'État par les radars photo depuis 2009

Les radars photo sont assez efficaces. Depuis leur implantation en 2009, 92 071 771 $ ont été amassés grâce à eux, et plus de 688 456 infractions constatées.
Les plus payants
Le radar photo fixe le plus payant du Québec se trouve à Montréal, près de la sortie Atwater sur l’autoroute 15 Sud. Grâce à lui, 139 797 constats d’infractions ont été signifiés pour… 25 220 188 $.
Quant à ceux installés aux feux rouges, à Lévis, on a un grand champion. À l’intersection du boulevard Wilfrid-Carrier et rue Louis-H.-La Fontaine, sur la route Président-Kennedy. 8 872 constats ont été signifiés pour un total de 1 411 763 $. Tandis que celui de Montréal, installé à l’intersection de la rue Paré et du boulevard Décarie Nord le suit de près avec 8 131 constats pour 1 293 558 $.
Le plus payant de Québec en est un mobile, situé sur l’autoroute Robert Bourassa, chiffrant 5 829 constats totalisant 523 318 $.
Dans les six derniers mois, on a pu constater une moyenne de 14 000 constats signifiés mensuellement, grâce aux radars photo, et ce à l’échelle de la province.
Depuis 2009, pour les radars fixes, 450 448 constats ont été émis, totalisant 55 770 599 $.
Alors que les radars photo mobiles ont émis 210 633 constats, donnant un total de 31 960 352 $.
Et les caméras installées aux feux rouges ont quant à elles totalisé 27 375 constats signifiés, pour 4 340 820 $.

This Post Has 0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_CAFrançais du Canada